Press Releases, Articles & Interviews

 https://quoifaireaquebec.com/c/arts-expositions/evenements/chaos-revolution-et-apaisement/2019-01-20--12-00

 

DIMANCHE, 20 JAN. 2019 dimanche, 20 jan. 2019 12H00 - 17H00

 L’ESPACE CONTEMPORAIN GALERIE D’ART313, rue Saint-Jean, La Cité, Québec, G1R 1N9 Québec QC

ARTS / EXPOSITIONS

Giovanni Angeloro

 

CHAOS, révolution et apaisement

Exposition présentée dans Le petit espace de la galerie.

Giovanni Angeloro perçoit la réalité dans laquelle nous vivons comme un système vivant désordonné, chaotique et imparfait. Ce système a sa propre conscience et cherche perpétuellement à se bonifier. Ce système est doté de mécanismes qui créent des environnements permettant de vivre des expériences. Ce système a besoin de relever sa conscience par l’accroissement de sa connaissance au travers d’expériences qui ont le potentiel de contribuer à son évolution. Voilà pourquoi il croit fermement que l’humanité est destinée à y vivre, par dessein.

Car, c’est au travers des situations et des défis engendrés par cette réalité, que chaque être vivant a l’occasion de sélectionner une résolution parmi une multitude de possibilités d’action pour répondre au lot de défis que nous apporte la vie. Or, cette résolution aura l’impact de changer les choses, ou pour le mieux ou pour le pire, ce qui aura comme résultat de faire évoluer, de maintenir, ou d’avilir la réalité. Par conséquent, nous vivons dans une réalité que nous, les êtres vivants, créons.

 

À partir du moment où nous en prenons conscience, nous devenons habilités à changer le cours des choses. Dans la mesure où nos nouvelles résolutions sont motivées par des intentions bienveillantes, inconditionnelles, authentiques et désintéressés, les mécanismes qui créent des environnements permettant de vivre des expériences s’activeront et mettront en place les événements nécessaires à l’atteinte des nouveaux objectifs que nous nous sommes fixés.

 

Ce cycle infini nous donne donc, à nous les êtres vivants, l’occasion de vivre des expériences riches nous permettant de prendre conscience de qui est vrai et essentiel, d’apprendre et de grandir à l’intérieur d’un cadre imparfait. En effet, comment pourrions-nous mettre à contribution notre force, et notre libre arbitre si la réalité était parfaite ? Quel défi y aurait-il à relever ?

Chaos, révolution et apaisement est donc un hommage à la réalité rendu par une collection de 9 œuvres réalisées avec des encres à alcool sur papier. L’exposition présente des estampes numériques de ces œuvres originales. Elles relatent le processus par lequel chacun de nous peut transformer la réalité. L’artiste dédie donc cette exposition à la capacité de chacun de nous de transformer la réalité pour le mieux.

Giovanni Angeloro, artiste en arts visuels, est né à Montréal de parents italiens. Voyageur passionné et avide collectionneur d’art depuis sa vingtaine, Giovanni assiste en 2013 aux conférences de trois peintres américains - Peter Max, Marcus Glenn, et Domenic Pangborn – lors d’un encan de leurs œuvres à Boston. Ce sera au cours d’un entretien qu’il aura avec Domenic Pangborn qu’il sera inspiré à libérer et à partager son imagination artistique par la peinture.

 

Depuis, il a participé à de nombreuses expositions collectives nationales et internationales et a tenu des expositions individuelles à Québec, à Montréal et à New York. Certaines de ses toiles sont exposées en permanence au Centre de médecine préventive et d'activité physique de l'Institut de cardiologie ainsi qu'au théâtre Lino & Mirella Saputo au Centre culturel Leonardo da Vinci à Montréal.
Giovanni Angeloro a reçu une médaille d'argent pour sa toile Les Roses de la Muse au 31ième concours international des arts visuels CAPESQ tenu à Montréal en avril 2015, de même qu’un certificat d'honneur pour sa contribution au rayonnement de l’art canadien sur la scène internationale pour sa toile Riccordati di Me présentée à l’exposition La diversità dell'arte à la Galleria la Pigna, Palazzo Maffei Marescotti au Vatican en novembre 2014.

 

Pour en apprendre davantage sur l’artiste vous pouvez vous rendre au lien suivant : https://www.lespacecontemporain.com/galerie-de-quebec/artiste/Giovanni-ANGELORO

https://www.orford.mu/en/news/trois-expositions-a-ne-pas-manquer-cet-ete/

 

Three exciting exhibits at Orford Music this summer

12 July 2019

 

Throughout July and August, Orford Music is proud to host exhibits by three very talented artists, whose works reflect the 2019 Festival’s Italian theme.

 

Alexandra Bachand and La Grange du Parfumeur:
Sfumato invisibile
At the Espace Yves Trudeau until August 17

With Sfumato Invisibile, the perfumer’s art allows visitors to experience more deeply Leonardo da Vinci’s most famous work.  This immersive installation provides a very special opportunity to connect with the real person behind the famous Mona Lisa smile, and to explore notions of beauty that go beyond the famous Mona Lisa smile, and to explore notions of beauty that go beyond the visual, both in the Italian Renaissance and today. 

 

Exhibit Opening Times

Monday: 6 :30 – 9 pm
Tuesday and Wednesday: closed
Thursday: 6 :30 – 9 pm
Friday: 7 – 10 pm
Saturday: 7 – 10 pm
Sunday: 10 am – noon

 

 

Natacha Sangalli:
Tempo E Leggerezza
At the Espace Yves Trudeau until August 17

Natacha Sangalli‘s approach fuses traditional monotype printmaking and digital composition.  Like da Vinci, she finds inspiration in architecture, design, astronomy and science, in the natural world and in the search to understand human nature.  Her work welcomes visitors into a universe where the movement of time becomes light and effortless.

 

Giovanni Angeloro

At the Rondo until SeptemberThe abstract works of Italian Canadian artist Giovanni Angeloro, offer a fresh and dynamic perspective on the world around us, challenging the viewer to engage in ways that are personally meaningful.

https://www.lerefletdulac.com/culture/festival-orford-musique-une-programmation-a-saveur-ditalie/

Festival Orford Musique: une programmation à saveur d’Italie

Le 16 avril 2019 — Modifié à 15 h 12 min le 16 avril 2019

Temps de lecture : 2 min 30 s

 
Par Vincent Cliche

Le directeur général et artistique d'Orford Musique, Wonny Song (à droite), ainsi que l'artiste Romain Pollet, du groupe Orford Six Pianos, invitent les mélomanes en grand nombre lors du Festival Orford Musique. (Photo : Le Reflet du Lac - Vincent Cliche)

MUSIQUE. Après avoir fait découvrir la culture japonaise l’an dernier, le Festival Orford Musique jouera une fois de plus au globe-trotter avec les mélomanes de la région. Le rendez-vous culturel, qui s’échelonnera du 5 juillet au 17 août prochain, aura cette fois-ci comme toile de fond l’Italie.

 

Les dirigeants de l’institution ont présenté les grandes lignes de la programmation du Festival lors d’un dévoilement tenu le 16 avril dernier, à la salle Gilles-Lefebvre.

 

Directeur général et artistique d’Orford Musique, Wonny Song a bien aimé jongler une fois de plus avec la thématique du voyage lorsqu’est venu le temps de mettre en place les spectacles et différentes activités. «C’est un défi supplémentaire, mais tellement enrichissant», admet-il.

Ce dernier a voulu également souligner le 500e anniversaire du décès de Leonard De Vinci avec la thématique. «Je tenais à rendre hommage à l’extraordinaire patrimoine culturel, scientifique et artistique de ce grand homme. Ma profonde admiration pour lui est intimement liée à mon admiration tout aussi profonde pour l’Italie», poursuit le principal intéressé, en notant qu’il a visité à de nombreuses occasions ce coin du globe.

 

Concerts, expositions et gastronomie

Le pianiste Taurey Butler et le saxophoniste Rémi Bolduc apporteront une touche jazz au Festival Orford Musique.

Bien évidemment, le Festival Orford Musique présentera son lot de concerts, dont ceux de Marc-André Hamelin le 5 juillet, en ouverture, et un autre où ce dernier sera accompagné du violoncelliste Stéphane Tétreault (6 juillet).

 

L’autre point fort du Festival est sans aucun doute la venue de la musicienne Olga Kern, le 19 juillet prochain. «C’est la Greta Garbo de la musique classique», image M. Song.

Mme Kern partagera le volet «Série piano» avec Orford Six Pianos (27 juillet) et Lukas Geniušas (10 août).

La «Série Musique de chambre» proposera les concerts d’Andrew Wan et Charles Richard-Hamelin (21 juillet), deux récipiendaires du Prix Opus pour la catégorie Concert de l’année – Régions, ainsi que celui de Gabriel Martins, Mehdi Ghazi et Benjamin Morency (11 août).

Les mélomanes ont aussi rendez-vous à l’Abbaye Saint-Benoît-du-Lac lors du Festival. Des représentations jazz et d’ensembles musicaux sont aussi inscrits à la programmation.

Durant le rendez-vous culturel, on proposera également des expositions d’arts visuels avec les artistes Alexi-Martin Courtemanche, Natacha Sangalli et Giovanni Angeloro.

Les épicuriens ne seront pas en reste puisqu’ils découvriront aussi les nombreuses facettes de la cuisine italienne avec les chefs Pasquale Vari (11 juillet), Davide Bazzali (18 juillet) et Graziella Battista (15 août), lors d’événements alliant gastronomie et musique.

La programmation complète du Festival Orford Musique est disponible au orford.mu.

https://myscena.org/fr/newswire/devoilement-de-la-programmation-du-festival-orford-musique-2019/

PAR NEWSWIRE LE 17 AVRIL 2019

Dévoilement de la programmation

du Festival Orford Musique 2019

Orford, le 16 avril 2019 – Orford Musique est heureux de dévoiler la programmation 2019 de son Festival, qui se tiendra cet été du 5 juillet au 17 août. En plus des traditionnels concerts gratuits pour toute la famille, d’une nouvelle série en collaboration avec le Centre d’interprétation de l’ardoise, de plusieurs événements gastronomiques au bistro, d’expositions d’arts visuels et de la quatrième édition du prestigieux Prix Orford Musique, une vingtaine de grands concerts présenteront les meilleurs artistes de la musique classique et jazz.

« Comme chaque année, des musiciens de grand talent se joignent à nous pour vous offrir une programmation d’une qualité incomparable ! Je suis impatient de voir l’esprit de Leonardo Da Vinci et la culture italienne prendre vie à travers la musique, les arts visuels, les paysages, le terroir, le vin et le parfum. » – Wonny Song, directeur général et artistique d’Orford Musique.

 

Thématique d’inspiration italienne

« L’année 2019 marque le 500e anniversaire du décès de Da Vinci, et je tenais donc à ce que cette édition du Festival Orford Musique rende hommage à l’extraordinaire patrimoine culturel, scientifique et artistique de ce grand homme. Ma profonde admiration pour Da Vinci est intimement liée à mon admiration tout aussi profonde pour l’Italie. Lors de nombreuses visites au cours des dernières années, j’ai eu le privilège de faire la connaissance de ce pays magnifique et je suis tombé amoureux de son histoire, de sa géographie et de son peuple. », poursuit M. Song.

 

Plusieurs événements artistiques et culinaires s’inspireront de cette thématique tels que des expositions d’arts visuels, la Journée de la famille et plusieurs soirées gastronomiques au bistro. Également, quelques artistes s’en imprègneront en intégrant une ou plusieurs pièces de compositeurs italiens connus à leur programme musical.

 

Grands concerts

Un premier concert professionnel sera donné en juin par trois professeurs réputés, qui s’uniront l’instant d’un concert mettant en vedette des grands classiques du répertoire de musique de chambre. Amir Eldan, Brian Manker et Anton Nel présenteront un programme regroupant des œuvres de Beethoven, de Brahms et de Debussy.

 

Cette année, le public aura droit à deux grands concerts d’ouverture ! Le coup d’envoi officiel du Festival se donnera le 5 juillet avec Marc-André Hamelin, pianiste de renommée internationale aux moyens instrumentaux inouïs. Le 6 juillet, Marc-André Hamelin s’associera au fabuleux violoncelliste Stéphane Tétreault : une rencontre, qui s’annonce inoubliable, entre deux interprètes charismatiques aux parcours uniques.

 

La Série grands maîtres de l’Académie mettra en vedette le professeur et flûtiste Robert Langevin, accompagné de Mariane Patenaude au piano. Pour souligner ses 25 ans d’enseignement à l’Académie Orford Musique de belle façon, il revisitera les pièces pour flûte qu’il préfère le 12 juillet.

 

Dans  le cadre de la Série musique de chambre, Orford Musique accueillera à nouveau Andrew Wan et Charles Richard-Hamelin le 21 juillet. Ils étaient de passage au Festival en 2018 pour interpréter les sonates de Beethoven vol. 1, une performance qui leur a prévalu le Prix Opus Concert de l’année – Régions. Cet été, les deux musiciens réaliseront la deuxième phase de leur projet ambitieux visant à interpréter l’intégralité des dix sonates de Beethoven. Le 11 août, Orford Musique reçoit trois virtuoses de la relève s’unissant pour un concert : Gabriel Martins, violoncelliste récipiendaire du premier prix du Prix Orford Musique 2018, Mehdi Ghazi, pianiste récipiendaire du 2e prix et du prix Coup de cœur du même concours, et Benjamin Morency, flutiste, lauréat du Concours OSM Manuvie. Ils joueront, entre autres, des pièces de Stravinski, Mendelssohn et Schubert.

 

La Série piano, quant à elle, sera l’occasion d’entendre Olga Kern, étoile de la scène internationale, qui sera de passage au Festival le 19 juillet. La musicienne jouera une grande variété d’œuvres, dont celles de Shumann, de Rachmaninov, de Tchaïkovski et de Balakirev. Olga Kern est bien reconnue comme l’une des plus grandes pianistes de sa génération grâce à sa présence vivante sur scène, son talent de musicienne passionnée et sa technique extraordinaire. Ensuite, les adeptes d’Orford Six Pianos seront ravis d’apprendre qu’ils font partie de la programmation cette année ! En effet, le 27 juillet, Orford Six Pianos brillera encore une fois par son harmonie, son synchronisme, sa complicité et son interprétation hors pair. La série se poursuivra le 10 août avec la poésie de Lukas Geniušas, pianiste russo-lithuanien, qui interprétera de grandes œuvres de Scarlatti, Chopin et Tchaïkovski.

 

La magnifique Abbaye de Saint-Benoît-du-Lac présentera une série durant laquelle vous pourrez entendre une sélection des plus grandes œuvres a cappella interprétées par le Studio de musique ancienne de Montréal le 13 juillet. Ce concert mettra à l’avant-plan l’intense bouillonnement culturel issu de la Renaissance italienne avec, comme pièce de résistance, la rarement présentée Missa Laudate Dominum de Palestrina. Ensuite, un concert de musique baroque italienne s’inspirant de Vivaldi sera donné le 3 août par Louise Pellerin, hautboïste de renommée internationale, et Olivier Godin, brillant pianiste et chambriste.

 

Dans le cadre de la Série jazz et musique du monde, l’Orchestre national de jazz de Montréal offrira un hommage à William Basie, premier récipiendaire d’un Grammy attribué à un Afro-Américain. C’est le 13 juillet que les passionnés de jazz pourront assister à ce concert mettant en lumière le répertoire immense de ce jazzman qui a porté le blues aux succès de Broadway en passant par les grands standards. Flo, l’une des personnalités les plus éclectiques et les plus polyvalentes de la nouvelle génération sur la scène musicale italienne, sera également de passage à Orford Musique le 26 juillet. L’assistance aura droit à un mélange de mélodies festives, d’arrangements gracieux et d’une instrumentation impeccable.  Le 2 août, Le Rémi Bolduc Jazz Ensemble propose un vibrant hommage à Oscar Peterson, un musicien montréalais qui est également l’un des pianistes les plus marquants de l’histoire du jazz.

 

Lors de la présentation de la Série ensembles, Orford Musique recevra Cordâme, dirigé par le contrebassiste et compositeur Jean Félix Mailloux. C’est le 20 juillet que l’ensemble livrera une prestation empreinte de mélodies fortes et des arrangements étoffés nous transportant dans une aventure musicale hors de l’ordinaire, inspirée par Leonardo Da Vinci. Puis, le 3 août, Collectif9 interprètera les œuvres de Mahler, Ligeti et Prokofiev qui seront transformées de leur forme originale en musique de chambre pour neuf. Les arrangements, faits sur mesure, comporteront des textures et des effets instrumentaux qui transporteront l’auditeur dans un monde de fantaisie. Pour le 4 août, l’auteur jeunesse Mathieu Boutin a préparé un spectacle pour tous les âges racontant une parcelle de l’histoire de Leonardo Da Vinci. Cette fascinante histoire sera racontée par Pascale Montpetit et l’accompagnement musical sera assuré par Les Lys naissants. Contrairement à ce qui est indiqué dans le dépliant du festival, le concert débutera à 16h. Ce changement a été effectué afin de permettre à toutes les familles d’y assister.  Orford Musique accueillera, le 9 août, un ensemble toujours adoré du public : Les Violons du Roy. Les sérénades romantiques seront à l’honneur lors de ce concert qui sera, sans aucun doute, d’une indéniable beauté.

 

Finalement, l’Orchestre de l’Agora et son chef Nicolas Ellis, inviteront le public d’Orford Musique à venir clore le Festival en beauté le 17 août ! Voici l’occasion de découvrir la biographie de Lorenzo Da Ponte, un personnage haut en couleur, à travers des scènes tirées de la trilogie d’opéras écrits en commun par Mozart et Da Ponte.

 

Prix Orford Musique

 

En parallèle au Festival se tiendra, du 12 au 16 août, une quatrième mouture du prestigieux Prix Orford Musique, véritable tremplin vers l’international pour les jeunes musiciens. Mélomanes aguerris et néophytes sont tous invités à suivre cette compétition enlevante mettant en vedette 12 des meilleurs talents de l’Académie Orford Musique 2019 et à venir voter pour leur candidat préféré. Tous les détails ainsi que le nom des finalistes seront annoncés sur orford.mu au mois de mai.

 

Nouveauté : À l’ombre des ardoises

 

Orford Musique s’associe au Centre d’interprétation de l’ardoise afin d’offrir une nouvelle série de concerts extérieurs gratuits présentant de talentueux artistes. Le Centre d’interprétation de l’ardoise a vu le jour en 1992, dans le vieux village de Kingsbury qui recèle un nombre important de bâtiments à toiture d’ardoise. Il loge depuis 1997 dans l’ancienne église presbytérienne de Melbourne, dont la toiture et la longue flèche sont couvertes, comme il se doit, de tuiles d’ardoise de la région.

 

Activités gratuites

 

Dès le mois de juin, le Festival présentera comme chaque été une cinquantaine de concerts gratuits donnés par les étudiants de l’Académie. Ces événements accessibles aux familles seront offerts un peu partout en région avec les séries Orford sur la route (municipalités de l’Estrie et de la Montérégie), Beaux concerts de la relève (salle Gilles-Lefebvre), 5 à 7 Orford (parc de la Rivière-aux-Cerises à Orford) et Pique-niques classiques (parc municipal de Saint-Étienne-de-Bolton). Visitez le orford.mu pour voir le calendrier complet.

Cette année encore, les professeurs chevronnés de l’Académie donneront des classes de maître devant public offertes gratuitement à la salle Gilles-Lefebvre. C’est l’occasion d’observer les échanges entre les maîtres et leurs stagiaires prometteurs en plus d’en apprendre davantage sur différents sujets qui touchent les musiciens professionnels.

 

La populaire Journée de la famille, qui en est à sa cinquième édition, reviendra le 14 juillet avec une formule semblable (ateliers d’initiation aux instruments, quiz musical, concerts pour toute la famille et barbecue communautaire), en plus de petites surprises et d’une touche italienne à découvrir !

 

Quatre expositions d’arts visuels se tiendront également cet été sur le site d’Orford Musique dans le cadre du festival. Avant le début officiel du festival, l’artiste estrien Alexi-Martin Courtemanche exposera, dans l’Espace Yves-Trudeau, des œuvres qu’il a créées en utilisant la technique du sfumato. Une installation olfactive, créée par Alexandra Bachand et Éric Delbaere, en partenariat avec la Grange du Parfumeur – Maison de parfum signature, permettra au public de vivre une expérience immersive faisant rejaillir au présent des fragments de la période iconique de la Renaissance italienne. L’exposition Tempo e leggerezza de Natacha Sangalli sera également affichée dans l’Espace Yves-Trudeau. Ses créations seront inspirées de l’architecture, du design, de l’astronomie, des sciences, du monde naturel et de la nature humaine. Natacha Sangalli agira également à titre d’artiste en résidence sur le site d’Orford Musique pour tout le mois de juin. Au bistro d’Orford Musique, Giovanni Angeloro, grand voyageur de nationalité italienne et artiste visuel, proposera une exposition d’œuvres abstraites qui apporteront une nouvelle perspective du monde qui nous entoure tout en laissant place aux nombreuses interprétations.

 

Événements gastronomiques

 

Orford Musique recevra plusieurs grands chefs pour des événements gastronomiques à son bistro. Lors de trois soirées présentant des menus très différents, les épicuriens pourront découvrir plusieurs facettes de la cuisine italienne avec Pasquale Vari (11 juillet), Davide Bazzali (18 juillet) et Graziella Battista (15 août).

 

Autres événements

 

Pour compléter ces événements culturels et gastronomiques, trois conférences sur les vins italiens (6, 7 et 8 août) seront données par Richard Sagala, sommelier dédié à la cave de garde d’Orford Musique. Ces conférences seront aussi accompagnées de dégustations afin de faire découvrir au public les goûts riches des vins italiens !